Chaudière

 L’artisan RGE indispensable pour votre remplacement de chaudière, on vous explique tout !

Entreprise agrée RGE à Marseille

Bms plomberie chauffage et climatisation vous propose les meilleurs marque en matière de chaudière.

elm leblanc - saunier duval - de dietrich - Bosch - Frisquet Marseille

 

Vous souhaitez remplacer votre chaudière, et bénéficier des aides de l’état ?

Pour cela l’intervention d’un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) est obligatoire. BMS plomberie chauffage et climatisation certifié RGE mais également certifié PG (professionnel gaz) est là pour vous aider et vous guider du début à la fin.

 

Qu’est-ce que la mention RGE ?

Le label RGE (reconnu garant de l’environnement) a été instauré en 2011 afin de permettre aux particuliers qui souhaitent faire des travaux de rénovation énergétique dans leurs logements, de faire appel à des professionnels compétents, qualifiés et reconnu.
Le certificat RGE est délivré à l’artisan par l’intermédiaire d’organismes de contrôle agrée tels que Qualibat, Qualit’ENR …
L’artisan doit d’une part se former et faire la demande de qualification et d’autre part obtenir son certificat et maintenir sa qualification par des contrôles fréquents.
Tous les professionnels disposant de la certification RGE (reconnu garant de l’environnement) sont listé sur le site national de la rénovation énergétique.  
Notre site dans ce registre -> https://lesprofessionnelsdugaz.com/listing/bms/

 

L’entreprise BMS est qualifiée sur la preuve de ses compétences et la fiabilité de ses travaux.
Choisir BMS pour vos remplacements de chaudière, c’est choisir des professionnels reconnu RGE et PG.

 

 

Gagner du temps dans la réalisation de vos démarches en nous nommant mandataire, nous vous accompagnons dans vos démarches et vous assurons un suivi complet auprès de ma prime rénov’ et CEE (certificats d’économies d’énergie)

 

Qu’est-ce que ma prime rénov’ ?

MaPrimeRénov’ est la nouvelle aide à la rénovation énergétique. C’est une aide simple, juste et efficace qui permet aux propriétaires qui occupent leur logement de réaliser des travaux de rénovation énergétique. L’aide garantit plus de confort, une réduction de la facture énergétique et moins d’émissions de gaz à effet de serre. Elle peut aussi se cumuler avec d’autres aides financières, dont les Certificats d’économies d’énergie (CEE).
Cette aide forfaitaire est calculée en fonction des revenus des ménages et du gain écologique des travaux. Les bénéficiaires en connaissent le montant avant de démarrer leurs travaux.
MaPrimeRénov’ est versée en une fois, dès la fin des travaux, pour faciliter leur financement. Une avance de frais peut être accordée afin d’aider à régler l’acompte des travaux. Il est également possible de mandater quelqu’un (proche, artisan agréé...) pour faciliter les démarches.


« À partir du 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ devient accessible à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location. Nous avons également souhaité ouvrir l’aide aux copropriétés qui, en dehors des plus fragiles, ne bénéficiaient pas jusqu’ici de soutien public. Les travaux faisant l’objet d’un devis à compter du 1er octobre seront éligibles aux nouvelles modalités de l’aide», indique Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

Pour les mêmes travaux, MaPrimeRénov’ peut se cumuler avec les aides versées au titre des Certificats d’économies d’énergie (CEE), les aides des collectivités locales et celles d’Action logement.

Par ailleurs ces travaux bénéficient de la TVA à 5,5%.

 

Les CEE c’est quoi ?

Un dispositif pour réduire la consommation énergétique en France, octroyé par les obligées mais qui sont-il on vous dit tout :

Les obligés du dispositif CEE sont les acteurs soumis à une obligation d’économies d’énergie. Il s’agit :

  • Des fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique, de chaleur et de froid dont les ventes dépassent un seuil minimum (ex : EDF, Engie,…) ;
  • des distributeurs de carburant dont les ventes dépassent un certain seuil (compagnies pétrolières et entreprises de la grande distribution telles que Total, BP, SIPLEC, Butagaz, Eni…).

L’obligation globale est répartie entre ces obligés au prorata de leurs ventes d’énergie aux consommateurs finaux. 
 
Pour respecter cette obligation, trois voies s’offrent aux obligés :

  • ils peuvent tout d’abord inciter les consommateurs à investir dans des équipements économes en énergie et obtenir en échange des CEE ;
  • les obligés peuvent aussi faire appel au marché et y acheter des CEE ;
  • les obligés peuvent investir financièrement dans des programmes éligibles et recevoir en contrepartie des CEE.

Pour finir, les obligés peuvent choisir de déléguer, partiellement ou entièrement, leur obligation à une structure tierce, appelée délégataire, lequel devient obligé à la place du déléguant, et dispose des mêmes droits et obligations qu’un obligé.


Possibilité de solutions de financements adaptées
Contactez-nous pour en savoir plus